Interview de Carole RIDARD, fondatrice d'Inadea



Interview de Carole RIDARD, CEO et fondatrice d'Inadea, la marque de Prêt à porter Streetwear tendance, féminin et coloré, Made in France


Tout d’abord, parlons de vous. Comment allez-vous et comment vont vos affaires en ces temps de crise sanitaire ?

Carole RIDARD : Le contexte est en effet compliqué. J'ai commencé à travailler sur le lancement de ma marque de vêtements en janvier 2020. En avril 2020, à cause de l'annulation des salons et la mobilisation des ateliers de couture dans la production de masques, j'ai décidé de repousser mes échéances de 6 mois.


Bien sûr, je ne touche pas encore de revenus de cette activité, je vis de mes économies. Mais je dépense beaucoup moins qu'avant (moins de sorties, pas de voyages...).


Je ne regrette pas de m'être lancée à cette période car mon ancien métier (couturière en intérim) dans les maisons de couture a été très fortement impactée par la crise.

En temps qu'entrepreneure, qu'est-ce qui vous manque le plus pendant ces périodes de confinement et d'activités sociales et professionnelles réduites ?


Carole RIDARD : Ce qui me manque c'est de pouvoir décrocher plus facilement du travail. Travaillant de chez moi, et limitée par les restrictions, j'ai tendance à travailler tous les jours. Je bouge beaucoup moins et je fais moins de sport, ça a un impact sur ma forme physique et mentale.


Et bien sûr pour mon projet, ce qui me manque c'est de pouvoir faire des évènements, des salons et rencontrer des personnes plus facilement.


Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs pour mieux vivre cette période, que ce soit sur le plan personnel, professionnel ou encore dans leurs affaires ?


Carole RIDARD :

Mon conseil, c'est de se focaliser sur l'avenir, sur le long terme et profiter du temps qu'on a pour se former ou apprendre de nouvelles choses.

Je pense beaucoup au "après la crise" et je me dis que ce sera tellement génial de retrouver la vie normale, qu'on profitera encore plus.



Parlez-nous de vous, de votre parcours et de votre carrière.

Comment êtes-vous arrivée dans l'entrepreneuriat ? Quel a été le déclic ?


Carole RIDARD :

J'ai toujours eu envie d'entreprendre. J'ai plusieurs personnes dans ma famille qui ont été ou sont entrepreneurs. C'était un objectif dans ma vie, car j'ai toujours eu l'impression que je n'étais pas faite pour le salariat.

J'ai un grand besoin de liberté, et je supporte difficilement la pression que des supérieurs peuvent me mettre. J'ai un statut d'auto entrepreneur depuis 2016, mais ce n'est que depuis début 2020, que j'ai démarré ma marque de vêtements à temps plein.


Pensez-vous qu’il existe une sorte de formule secrète pour devenir un entrepreneur prospère ? si oui, quelle est la vôtre ?


Carole RIDARD :

La passion pour ce qu'on fait avant tout ! Et beaucoup de travail et de persévérance.


Quelle est votre définition du succès en 3 mots ?


Carole RIDARD : Connue, reconnue et rentable.


Qu’est-ce qui vous a poussé à créer votre entreprise ? Comment est née l’idée ?


Carole RIDARD :

Passionnée par la mode et la couture depuis enfant, c'était mon rêve de créer ma marque de prêt à porter.

Après plusieurs années à travailler dans le milieu, à l'aube de mes 30 ans, je me suis dit que c'était le bon moment pour enfin sauter le pas !

Et Inadea est née, il y a un an.





Qui sont vos clients et que leur proposez-vous ? Quel est votre secteur d'activité ?


Carole RIDARD : Mes clientes cibles sont des femmes de 20 à 35 ans. Pour le moment, je propose des vêtements et accessoires.

Quelle est votre plus-value par rapport à la concurrence ?


Carole RIDARD :



Un engagement humain et écologique. Une proximité et une transparence auprès de ma communauté. Un style qui m'est propre.

Comment innovez-vous ?


Carole RIDARD : Pour moi, on ne peut plus vraiment innover en termes de style. Dans le sens, ou plus rien ne choque ou n'étonne dans le milieu de la mode, contrairement à l'époque où on a inventé la mini-jupe, ou le smoking pantalon pour femme...


On peut innover dans les matières textiles, mais ce n'est pas mon métier.


Liens utiles :


Site web : inadea.fr

Sur instagram : @inadea_fr

Sur facebook : @Inadea_fr


Découvrez inadea en vidéo :